Nous appeler : 04 72 90 07 08 / www.parachutisme-lyon.fr / École 2 étoiles FFP ★★

Le Free Fly

Lorsque cette discipline est née, et comme son nom l’indique : ” Le Vol Libre”, le but était surtout d’échapper à toutes les conventions ! Voler dans n’importe quelles positions… sans règles ou contraintes…

Évidemment, la pratique a séduit tellement de monde que le vol à l’instinct a très vite connu ses limites.

Il a fallu instaurer des règles de vol ! Trouver simplement l’équilibre, en tête en haut ou tête en bas, n’a très vite plus été suffisant pour composer à plusieurs ou pour atteindre rapidement la maîtrise des mouvements plus techniques comme les « carve » et les « Eagle »…

Il a fallu analyser et développer les postures pour privilégier le vol piloté par le tronc (en fait l’ensemble bassin-buste-tête) et les jambes et ainsi libérer les bras !

De là, une discipline à part entière a pris son essor :  le Free Fly !

Cette pratique aujourd’hui est devenue conventionnelle et réglementée.  Elle a son brevet, le “B4”, qui fait l’objet de la validation de nombreux modules.

Comme dans toutes les autres disciplines, Il faut être capable d’adapter et de maintenir son niveau, puis d’apponter en sécurité dans toutes les positions ! Tête en haut, Tête en bas et dans l’angle !

 

Pour les compétiteurs, cette pratique offre la possibilité de créer un programme artistique. C’est très stimulant et absolument sans limites !

Chaque équipe essaie de réaliser l’enchaînement le plus original et le plus technique possible. Par convention, il faut y faire apparaître une partie de “Carve”,  d’”Eagle et de “Trace”. Peu importe l’ordre et la durée de ces parties.

L’enjeu avec le temps est d’y inclure de plus en plus de fluidité, de technique et de mouvements spécifiques du vidéoman.

 

C’est une discipline très complète. Même si l’apprentissage des postures et  la maîtrise de leurs déplacements demandent énormément de temps, le plaisir est toujours présent !

Ceux qui débutent Tête en haut, Tête en bas et en Trace, doivent être patients et essayer tant que possible de se rapprocher des moniteurs de Free Fly. Il faut essayer de s’offrir un saut coaché tous les 20 sauts minimum, pour économiser du temps et de l’argent…

Vous ne serez pas déçu !

Bon Vol à Tous

Greg Crozier, membre des AirWax Team

Scroll to Top